lundi 24 octobre 2016

The Book of Ivy (Tome 1) (Amy Engel)

Quelques informations sur ce livre :

Auteur : Amy Engel
Titre : The Book of Ivy

Éditeur : Lumen
Style : Science-Fiction
Nombre de pages : 342
Prix : 17,40

Année de sortie: 2015



Résumé: 


Voilà cinquante ans qu’une guerre nucléaire a décimé la population mondiale. Un groupe de survivants d’une dizaine de milliers de personnes a fini par se former, et ce qui reste des États-Unis d’Amérique s’est choisi un président. Mais des deux familles qui se sont affrontées pour obtenir le pouvoir, la mienne a perdu. Aujourd’hui, les fils et les filles des adversaires d’autrefois sont contraints de s’épouser, chaque année, lors d’une cérémonie censée assurer l’unité du peuple.
J’ai seize ans cette année, et mon tour est venu.
Je m’appelle Ivy Westfall, et je n’ai qu’une seule et unique mission dans la vie : tuer le garçon qu’on me destine, Bishop, le fils du président. Depuis ma plus tendre enfance, je me prépare pour ce moment. Peu importent mes sentiments, mes désirs, mes doutes. Les espoirs de toute une communauté reposent sur moi. Le temps de la rébellion approche…
Bishop doit mourir. Et je serai celle qui le tuera.
Née pour trahir et faite pour tuer… Sera-t-elle à la hauteur ? À la fois histoire d’amour torturée, thriller psychologique et dystopie cruelle, The Book of Ivy vous entraîne dans un compte à rebours haletant dont vous ne sortirez pas indemnes.



Critique:


 The Book of Ivy fut une lecture parfaite, j'ai adoré ce bouquin. Lumen ne m'a, encore une fois, pas déçue du tout ! J'ai vraiment du mal à trouver des défauts dans ce tome, ce fut un énorme coup de cœur, je vous le conseille fortement.

 Tout d'abord, j'ai beaucoup accroché à l'histoire, je ne me suis jamais ennuyée. À partir du mariage de Ivy et Bishop, j'ai adoré suivre l'évolution de leur histoire, l'évolution de ce couple forcé. Même si je ne trouve pas qu'il y ait beaucoup d'actions et de suspense, j'étais à fond dedans. Et c'est peut-être parce qu'il n'y a pas de péripéties toutes les deux pages, que j'ai autant dévoré ce livre ! Ça change des autres romans.

 Ensuite, la plume de Amy Engel est très fluide, pour ce type de livre où il ne faut pas réfléchir c'est bienvenu ! Ce livre se laisse lire, sans prise de tête, il ne vous fatigue pas, il est reposant ! J'adore !

 Enfin, les personnages sont tellement attachant, on ne connait pas forcément beaucoup de choses sur eux, à la fin de ma lecture je n'avais pas l'impression de si bien les connaitre mais je me suis attachée tellement fort à Ivy et Bishop que ça en devient de l'obsession !
 J'ai adoré le caractère de Ivy même si le fait qu'on lui ait dicté la façon dont elle devait fonctionner m’énervait, le fait que son père et sa sœur dirige ses moindres mouvements et que ça lui pourrissent la vie alors qu'au début elle ne s'en rendait pas vraiment compte, qu'elle se laissait faire sans prendre le temps de réfléchir ! Trouvant qu'elle ne se rebellait pas assez, j'ai peu à peu pris moi-même le temps de détester sa famille, son père et sa soeur.
 Bishop quant à lui est mon personnage préféré, il ne suit pas les idéaux de son père, il n'est pas vraiment d'accord avec lui, il ne veut même pas du pouvoir et ça se voit. C'est un type bien, qui est tombé dans un piège, dans une rébellion, qui est injuste envers lui. Il est peut-être le personnage qui mérite le moins la mort.

 Bref, gros gros coup de cœur, j'ai aujourd'hui une confiance absolue et aveugle en "Lumen" qui ne propose que des perles :) Je vous le conseille fortement !
 

Ma note: 19/20





Constancegrs

Logo Livraddict

mercredi 12 octobre 2016

Coldtown, Cité des Vampires (Holly Black)

Quelques informations sur ce livre :

Auteur : Holly Black
Titre : Coldtown, Cité des Vampires

Éditeur : Hachette (Black Moon)
Style : Bit-Lit
Nombre de pages : 471
Prix : 13,90

Année de sortie: 2013



Résumé: 


Dans un futur pas si lointain, la population vampire pullule, contraignant les autorités à mettre en place des zones de quarantaine appelées Zones froides pour tenter de juguler l’épidémie. A l’intérieur de ces ghettos, vampires et humains, prédateurs et proies, cohabitent dans une perpétuelle orgie sanglante. Mais les portes des Zones froides ne s’ouvrent que dans un sens : l’entrée est définitive. Et lorsque certains vampires s’en échappent, c’est pour le pire, et pas du tout le meilleur… Après une soirée trop arrosée, Tana se réveille entourée des cadavres de ses amis. Les seuls survivants du massacre ne sont autres que son ex, le désespérément sexy Aidan, et un mystérieux garçon aux yeux rubis assoiffé de vengeance. Tana n’a qu’une solution pour leur résister et survivre : se rendre au cœur de la cité dépravée. Entrer dans Coldtown.


Critique:


 Je n'ai pas spécialement apprécié cette lecture. Plusieurs points m'ont dérangée, néanmoins, je ne pouvais m'arrêter de lire, jamais je n'aurais abandonnée ma lecture, je voulais absolument savoir comment ça allait finir et ce qu'il allait se passer.

 Un gros point positif que j'ai réussi à trouver fut le personnage de "Gavriel", c'est un peu grâce à lui que j'ai fini le livre, c'est une personnage assez attachant même s'il ne devrait pas l'être. Gavriel est le "mystérieux garçon aux yeux rubis assoiffé de vengeance", donc un vampire ! Tandis que Tana et Aidan m'ont beaucoup dérangée, ce dernier, je ne pouvais même pas le supporter et je ne peux même pas dire pourquoi. Tana quant à elle, je la comparerai à une psychopathe, rien de moins, ou à une aveugle assez stupide qui aime le gore, du moins ça ne l'a dérange pas (Je pense au fait que certaines choses, qui choquerait tout le monde, la fascine, ou bien, le fait qu'elle soit toujours au premier plan de chose pas très nettes et qu'elle ne s'en rende même pas compte). Le livre était narré de son point de vue pour la plupart des chapitres, et lire ses pensées ne m'a pas aidé à avoir une meilleure opinion d'elle.

 Ici, pour devenir un vampire il faut avoir eu un coup de froid, donc être "malade", "infecté" après avoir été mordu. Une fois le coup de froid arrivé, si on veut que la transformation ait lieu, il faut boire du sang humain qui te fait mourir et tadaaa, tu renais vampire. J'ai trouvé ça fort semblable à "The Vampire Diaries", où il faut être mordu, mourir, puis boire du sang humain pour être complétement transformé. 
 L'histoire se passe aux USA où certaines villes ont été "mise en quarantaine" on y enferme les vampires ou les humains qui veulent y aller (souvent ces humains veulent devenir eux-même vampire et entrer dans ces "zones froides" pour négocier avec eux et devenir l'un des leurs. Mais avant tout, ils doivent réussir à survivre là-bas car il n'y a pas de "ticket retour", du moins pas pour les infectés et les vampires, et le prix pour qu'un humain sorte est couteux)

 Ensuite, si l'histoire ne s’avérait pas trop mal, je ne l'ai pas trouvée exceptionnelle, elle était bizarre, j'avais l'impression de lire le livre d'une femme qui n'était pas toute seule dans sa tête. De plus les quelques flashbacks sur l'histoire de Gavriel ou Tana m'ont dérangée, et le plus souvent je ne les ait pas trouvée intéressants. J'attendais plus de cette auteure qui a fait une grosse saga tel Les Chroniques de Spiderwick dont j’entends énormément de bien et qu'il ne me déplairait pas de lire.

 Même si la plume de Holly Black n'est pas mal, et qu'il y a 2/3 points positifs, ce livre ne fait pas du tout partie de mes coups de cœur, néanmoins, c'est un des bit-lit favori de ma meilleure amie, comme quoi, chacun ses goûts !
 
Ma note: 13/20


Constancegrs
Logo Livraddict
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...