vendredi 3 juin 2016

Une Braise Sous La Cendre (Tome 1) (Sabaa Tahir)

Quelques informations sur ce livre :

Auteur : Sabaa Tahir
Titre : Une braise sous la cendre
Éditeur : Pocket Jeunesse
Style : Fantasy
Nombre de pages : 523
Prix (France) : 18,15 €
Prix (Belgique) : /
Année de sortie: 2015



 Résumé:

Je vais te dire ce que je dis à chaque esclave qui arrive à Blackcliff : la Résistance a tenté de pénétrer dans l’école un nombre incalculable de fois. Si tu travailles pour elle, si tu contactes ses membres, et même si tu y songes, je le saurai et je t’écraserai."
Autrefois l’Empire était partagé entre les Érudits, cultivés, gardiens du savoir, et les Martiaux, armée redoutable, brutale, dévouée à l’empereur. Mais les soldats ont pris le dessus, et désormais quiconque est surpris en train de lire ou d’écrire s’expose aux pires châtiments. Dans ce monde sans merci, Laia, une esclave, et Elias, un soldat d’élite, vont tout tenter pour retrouver la liberté… et sauver ceux qu’ils aiment.




 Critique:

Derision Pour que vous compreniez mieux l'histoire, j'ai trouvé un petit extrait d'une critique où l'histoire est vite résumée, où le synopsis est plus clair, sur babelio par Derision (14 septembre 2015):

  « Laia vit, avec ses grands-parents et son frère aîné, dans l’Empire. Ensemble, ils survivent comme ils peuvent : ils sont pauvres et, en tant qu’Erudits, ils sont à la merci des Martiaux depuis que ces derniers les ont asservis. Régulièrement, des Erudits sont arrêtés et disparaissent : des familles entières sont détruites, chacun risque l’exécution. Un jour, le frère de Laia est arrêté pour trahison et la jeune femme fuie. Honteuse et seule, elle va solliciter l’aide des rebelles afin de secourir son frère. En échange, elle doit risquer sa propre vie en jouant à l’espionne auprès des Martiaux, et notamment de la Commandante, une femme sans pitié.
  Là-bas, il y Elias, le soldat le plus doué de l’école. Cependant, le jeune homme n’est pas le Mask cruel qu’il doit être : tout ce qu’il souhaite c’est être libéré de ses devoirs. C’est pourquoi Elias se prépare à déserter. Cependant, tout ne se passe pas comme prévu et il reste pour affronter des épreuves qui, peut-être, le libérerons… ou le mènerons à sa perte.»

 Ce livre concurrence mon livre préféré (Les disparus du Clairdelune), une telle chose ne s'était plus produite depuis Alive
 On m'a prêté ce livre et il faut dire qu'au but je n'étais pas très enthousiaste à commencer un nouveau livre alors que j'en lisais un autre à moi.
 Ce fut une explosion de saveurs, d'émotions ! Ce livre est juste parfait, il a tout d'abord une histoire inédite et très originale. Personnellement, c'était du jamais vu ! 
 Quelques passages "d'amour" s'y trouve mais à aucun moment c'est "gnan gnan". Je le conseille bien évidemment aux garçons, allez-y jetez vous dessus vous ne le regretterez pas ! (Les filles, pour vous aussi c'est parfait !)
 Une fois ce livre commencé, je n'ai pas pu le lâcher (or il fallait que j'aille à l'école, que je dorme...) J'ai lu une bonne moitié de ce livre un mercredi après-midi comme je les aime et, c'était tout bonnement l’addiction ! Autant le dire clairement, ce livre est un gros gros coup de cœur ! Il est parfait !!!

 Sabaa Tahir (nom peu commun :') ) nous guide à travers son roman avec un style, une plume, très fluide, extrêmement facile à lire.
 J'ai aimé lire ce livre car il n'y avait pas de prise de tête, surtout une fois qu'on s'est habitué aux mots "créés pour l'univers" ou "moins courants".

 Et pour finir cette critique en beauté, parlons des personnages (surtout des 2 personnages principaux, les narrateurs de l'histoire). C'est bien évidemment ce que j'ai préféré dans le livre. Il y a d'un côté Laia, qui n'a plus rien pour elle, qui ferait tout pour sauver son frère, Darin, capturé par l'Empire et donc subit tout ce qui lui passe dessus mais avec bravoure ! (Et j'aime quand un personnage plutôt faible au début évolue en un héro attachant et brave.)
 Et d'un autre côté nous avons Elias, qui a été entrainé pour devenir un Mask, c'est le meilleur soldat de Blackcliff (l'école où les Masks sont formés), il vit là-bas depuis qu'il est tout petit (un Mask est un genre de combattant sans pitié, pour moi un Mask c'est plutôt "une créature sanguinaire effroyable" beurk). Et pourtant, Elias ne va pas se montrer sans pitié, sans "humanité". Il a un cœur, et il veut être libéré de toute cette emprise brutale !
   J'adore, j’idolâtre même ces 2 personnages, par contre, la meilleure amie d'Elias, Helene, je la hais ! (ah oui aussi, j'aime beaucoup Keenan, l'ami roux de Laia ;) )
 Tous les personnages sont spéciaux, intrigants, magiques, en passant des augures à la Commandante ! Ils sont tous très important et 100% attachant.

 « Blackcliff n'a pas de cimetière. Entre ses murs, tout ce qui reste de ceux qui sont tombés au combat est le vide là où ils ont marché et le silence là où leurs voix retentissaient. »

 Bref, ce livre est un énorme coup de cœur, je le conseille bien évidemment à tous le monde (si vous aimez l'action et la violence hein !)
   

 ConstanceGrs



 Ma note: 19/20



  Logo Livraddict

4 commentaires:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...